retour

PAUL-JACQUES BONZON

  


Les six compagnons et

La bouteille à la mer


Photos Serge - Cartes postales

 

 

six_comp_bouteille_a_la_mer_79 .jpg (30869 octets)

 

L'aventure se passe dans le Cotentin, en Normandie, dans des lieux que connaît bien Paul-Jacques Bonzon, qui est né à Sainte-Marie-du-Mont. 

Quelques précisions. 

Trois semaines avant la rentrée des classes, les six Compagnons, après d'âpres discussions,  décident d'accepter l'invitation de Cécile, une amie de Mady. Les parents de Cécile possèdent une maison, Les Hortensias, avec un jardin d'agrément, située  sur la route de Barfleur, à sortie de Saint-Vaast-La-Hougue. 

Cécile en ce mois de septembre, habite la maison des vacances avec son frère Hervé.
Hervé sait piloter le canot à moteur  de ses parents, Le Chahuteur, et Cécile, qui vient de passer son permis, peut conduire la voiture de ses parents, une 2 CV.

Le journal local, "Le Cotentin", cité dans le livre n'existe pas. On peut imaginer qu'il s'agit de "La presse de la Manche", de "La Manche libre", ou même de "Ouest-France"... 

Comme le dit Paul-Jacques Bonzon, le nom du personnage "Flambart", est bien un nom typique de ce coin de Normandie. 

Le lieu-dit "Les Goubelins" ou serait située la cabane de Flambart, qui est cité dans le livre, n'existe pas non plus... Mais il y a un nom proche,  "Les Gougins". 
Comme dans les aventures de la famille H.L.M, l'auteur a modifié certains noms de lieux, (Carteville, et Barnerey pour Barneville et Carteret). 

 

 

Le Nord-Cotentin - Source Google Map

 

La route vers Barfleur.
Photo Cédric

 

Les quais du port de Saint-Vaast-la-Hougue. Comme on le voit ici, à l'époque de l'aventure des six compagnons, Saint-Vaast était un port d'échouage. A marée basse, les bateaux reposaient sur le sable, contre les quais, ou reposaient sur des béquilles. 
Depuis, une porte-écluse ferme le port et les bateaux restent à flot. 

 

Iles de Tatihou
Photo Cédric

Ils revinrent sur le quai et aperçurent une terre en face d'eux, où s'élevaient des baraquements.
L'île de Tatihou, leur expliqua un flaneur qui n'avait pas l'air d'un marin.
- Une île, reprit Bistèque. On peut y aller à pied sec ?
- A marée basse, certainement.Vous avez encore le temps d'en faire le tour.

 

L'île de Tatihou vue de la digue, à Saint-Vaast-La-Hougue
Photo : Guy-Noël

 

 

L'île de Tatihou

 

Les six compagnons et le "Chahuteur" amarré au quai de Saint-Vaast-la-Hougue.

 

"Ce sont deux petites îles, mais je ne me souviens plus de leur nom" (page 17)

Les îles Saint-Marcouf. Les anciens prononcent "Saint-Marcoux".

 

L'île de Terre et l'île du Large

 

 

Source : Google Map. 

Quinéville, Ravenoville, les îles saint-Marcouf

 

 

Vue de la côte à Quinéville... On peut voir une 2 CV, comme celle des parents de Cécile. 

Les compagnons traversèrent une petite station balnéaire nommée Quinéville, (que de noms en "ville" dans ce pays!)
(page 39)

 

Quelqu'un vous a trouvé évanoui et ensanglanté sur la grève, tout près d'ici. Vous avez été transporté à l'hôpital de Cherbourg où des agents vous ont interrogé, mais vous avez fait semblant d'avoir perdu la mémoire.  (page 45)

 


Photo source Wikipedia

L'hôpital Pasteur ou a été transféré Flambart. 
Ces bâtiments n'accueillent plus les malades, un hôpital moderne a été construit derrière. 

Transporté d'urgence à l'hôpital Pasteur de Cherbourg, l'inconnu n'a pas encore repris connaissance à l'heure où nous écrivons ces lignes. Il n'avait pas de papiers sur lui, et on ignore son identité. (page 33)

 

Le bord de mer à Ravenoville. 

 

 

 

A proximité de Ravenoville Saint Marcouf de l'île - Les Gougins...

C'est peut-être dans les herbages et les dunes de cet endroit que Paul-Jacques Bonzon a situé la cabane de Flambart, au lieu dit "Les Goubelins", nom inventé. 

 

 

Serge Sohier Aout 2013

retour